L'immobilier à Neuilly sur Seine
29 Fév

Votre agence immobilière de Neuilly-sur-Seine fait le point sur les recommandations du HCSF !

Ça se corse pour les candidats à l’emprunt et à l’acquisition… Suite aux recommandations du Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) qui demandaient aux banques une prudence accrue dans l’octroi de prêt avec deux recommandations majeures : limiter le taux d’endettement à 33 % et la durée des crédits accordés à 25 ans, les premiers effets se traduisent d’ores et déjà par durcissement des conditions d’octroi pour les investisseurs et les revenus faibles sans apport ! Votre agence immobilière de Neuilly-sur-Seine fait le point.

On constate en février quelques remontées de taux, de l’ordre de 0,05 % à 0,20 %, ciblées sur les durées les plus longues, les revenus les plus faibles ou avec peu d’apports. Et certaines banques imposent désormais des seuils d’apport minimum pour prêter notamment aux revenus les plus bas, témoignant de leur volonté de rester dans un endettement ou une durée de prêt limitée.

Ainsi par exemple, voici le type de dossier qu’aucune banque ne veut aujourd’hui financer et qui aurait pu l’être en 2019 : « J’ai reçu il y a quelques jours ce couple de 33 et 29 ans avec 3 enfants, 1550 € de revenus pour Mr, 1100 € pour Mme. Mais sans apport, avec des revenus trop bas pour les critères d’une banque qui demande 150 000 de prêt minimum, ou 50 000 € de revenus dans une autre banque et avec un reste à vivre trop bas pour un autre établissement spécialisé, nous n’avons actuellement pas de solution pour financer ce jeune couple qui aurait été endetté à 33 % sur 25 ans, alors que c’est le genre de dossier que j’aurais pu passer dans 2 banques au moins l’année dernière », explique Stéphanie Gellée, directrice de l’agence Vousfinancer de La Garde.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée